Geschiedenis van de Hermetische Filosofie en verwante stromingen. Universiteit van Amsterdam. Center for History of Hermetic Philosophy and Related Currents. University of Amsterdam.

El Centro de Historia de la Filosofía Hermética y Corrientes Afines es un departamento dentro de la Facultad de Humanidades de la Universidad de Amsterdam. Los autores proponen un curso completo de estudios consagrados a la historia y al análisis del esoterismo occidental, que consta de tres etapas de la especialidad. La primera está integrada en el programa de enseñanza de la Diplomatura (B. A.) en Ciencias Religiosas. La segunda es una Licenciatura (M. A.) en humanidades, que ofrece la posibilidad de dedicación única al tema del “Misticismo y Esoterismo Occidental”. Los estudiantes pueden encontrar aquí todas las informaciones prácticas concernientes al curso académico y sus recursos disponibles. También informa de las actividades de investigación abiertas por el Departamento, revela datos de cada uno de sus miembros y de la estructura administrativa del centro. Incluye una lista regular de “Novedades y Eventos”, como conferencias públicas, coloquios y libros de reciente aparición. Además, se encuentran todas las informaciones relativas a la serie Gnostica (publicada por la casa editora “Peeters”, en Lovaina), así como la revista académica Aries (editada por E. J. Brill, en Leiden), con el índice de contenidos y el resumen de sus artículos.

Un roman alchimique à Strasbourg. Les Noces Chymiques de Christian Rose-Croix 1616-2016.

Un roman alchimique à Strasbourg. Les Noces Chymiques de Christian Rose-Croix 1616-2016. Ein alchimistischer Roman in Straßburg. Die Chymische Hochzeit des Christian Rosencreutz 1616-2016.

Recherches germaniques. hors-série n° 13 / 2018.

Sous la direction de Jean-Pierre Brach et Aurélie Choné.

Leer más “Un roman alchimique à Strasbourg. Les Noces Chymiques de Christian Rose-Croix 1616-2016.”

Johannes Kepler and Alchemy.

The application of analytical chemistry to the exploration of the World Cultural Heritage represents a major challenge in that most protocols and strategies are invasive and require micro-sampling. The technology here described relates to the capture of metals on these specimens. It is based on the use of plastic films (ethylene vinyl acetate, EVA) impregnated with different metal chelators (sodium 2,3-dimercapto-1-propanesulfonate, DMPS, meso-2,3-dimercaptosuccinic acid, DMSA and ethylene diamino tetra acetic acid, EDTA, as calcium salt), for harvesting from surfaces of different supports potential traces of metals therein deposited. The EVA film technology has been used to explore the pages of a manuscript written by Kepler concerning the movements of the moon and catalogued under the title “Hipparchus”, a manuscript he was working on for 15 years, today at the Archives of the Russian Academy of Sciences (St. Petersburg branch). The EVA-based chelating diskettes were able to capture very significant amounts of different metals, namely: Au, Ag, Hg, As, Pb, suggesting that Kepler might have started practicing alchemy, a science he had learned from his colleague Tycho Brahe.

kepler

More information:

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0039914019305880

http://www.operamundi-magazine.com/2019/07/kepler-el-alquimista.html

Archéologie de l’alchimie grecque. Podcast 20/1/2010.

L’archéologie de l’alchimie grecque est un formidable thème de recherche, dont nombre d’experts perçoivent le grand intérêt, sans toutefois en posséder toutes les clefs. Pour cela, Cristina Viano et Marc Aucouturier ont récemment réuni des chercheurs au Louvre et à la Sorbonne, afin de savoir s’il était possible d’engager un dialogue entre les archéologues, les philologues et les philosophes, les historiens de l’art et des sciences, les physico-chimistes. L’objectif : interpréter, voire éventuellement reproduire les recettes techniques rapportées dans les écrits des alchimistes gréco-alexandrins.

Avec Cristina Viano, directeur de recherche au CNRS, et Marc Aucouturier, physico-chimiste et directeur de recherche au CNRS au centre de de recherche et de restauration

Émission: https://www.inrap.fr/archeologie-de-l-alchimie-grecque-6419

Quand la chimie a abandonné la pierre philosophale. Podcast 02/11/2017.

Qu’est-ce que l’alchimie ? Quelles étaient les civilisations dans lesquelles on pratiquait l’alchimie ? Quels étaient les buts des alchimistes ? Quels étaient leurs expériences ? L’alchimie est-elle l’ancêtre de la chimie ? Quand s’est fait la rupture? Dans l’imaginaire contemporain, l’alchimie est cette pratique obscure, moyenâgeuse, nimbée d’un halo de mysticisme frelaté, qui cherchait entre la pierre philosophale ou la panacée universelle à rendre les humains riches ou éternels. Mais ce n’est pas du tout ce que nous raconte l’histoire des sciences. L’alchimie, c’est avant tout une première approche de la définition de la matière, un ensemble de pratiques précurseur de ce qui deviendra, au XVIIIème siècle, en perdant son « al » la chimie moderne. Alors, faut-il au XXIème siècle réhabiliter l’alchimie ? Quand la chimie a abandonné la pierre philosophale. C’est le problème que La Méthode scientifique va examiner dans l’heure qui vient. Et pour tenter de débarrasser l’alchimie de ses oripeaux fantastiques, irrationnels, trier le bon grain de l’ivraie et en proposer une tentative de réhabilitation rationnelle, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Bernard Joly, professeur émérite de philosophie et d’histoire des sciences à l’université de Lille, auteur d’une « Histoire de l’alchimie », chez Vuibert et Didier Kahn, directeur de recherche CNRS, au centre d’étude de la langue et des littératures françaises, auteur du « Fixe et du volatil, chimie et alchimie de Paracelse à Lavoisier » aux éditions du CNRS.

Émission: https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-jeudi-2-novembre-2017

Les secrets de l’alchimie : de la science à l’ésotérisme. Podcast 12/09/2013

Pendant des siècles, chimie et alchimie ne formèrent qu’une science. L’alchimie était chimie ! Mais après le siècle des Lumières, une évolution commença à s’opérer, l’image de l’alchimiste prit une autre tournure, influencée en partie par l’attitude d’imposteurs et de charlatans qui ambitionnèrent de tirer quelques profits de cette discipline.De la science, l’alchimie a basculé dans la catégorie de l’ésotérisme, reléguée au rang de science occulte, et l’alchimiste, d’abord scientifique, chercheur érudit, autrement appelé “philosophe”, fut croqué sous les traits d’un savant fou, voir d’un illuminé dans son laboratoire pactisant avec le diable.A la recherche des secrets de la matière et de la composition des métaux, ces adpetes de la chimie entendaient pourtant améliorer la nature, transmuter les métaux vils en or ou en argent, découvrir les secrets de l’élixir de jouvence, dans l’idée d’œuvrer au bien-être de leurs concitoyens, et trouver la pierre philosophale. Depuis Zosime de Panopolis, c’est une histoire qui remonte à la nuit des temps, quelques siècles avant notre ère, et se poursuit jusque dans les demeures de savants reconnus tels Newton, Robert Boyle, Leibniz. C’est un monde qui intrigue, un univers de symboles cachés, un langage secret fait de métaphores, d’images, d’analogies…, la transmission de savoirs et un récit qui nous entraîne à la frontière entre science et ésotérisme. Et aujourd’hui, qu’en est-il de l’alchilmie et de ses disciples ?

Avec Bernard Joly , professeur émérite de philosophie et d’histoire des sciences à l’université de Lille 3, auteur de Histoire de l’Alchimie (Vuibert/ ADAPT,2013).

Émission: https://www.franceculture.fr/emissions/la-marche-des-sciences/les-secrets-de-lalchimie-de-la-science-lesoterisme

AlchemEast proyect.

Mateo Martelli is the Principal Investigator of the ERC Project “Alchemy in the Making: From ancient Babylonia via Graeco-Roman Egypt into the Byzantine, Syriac and Arabic traditions (1500 BCE -1000 AD)” – Acronimo: AlchemEast. It is devoted to the study of alchemical theory and practice as it appeared and developed in distinct, albeit contiguous (both chronologically and geographically) areas: Graeco-Roman Egypt, Byzantium, and the Near East, from ancient Babylonian times to the early Islamic period. This project combines innovative textual investigations with experimental replications of ancient alchemical procedures. It uses sets of historically and philologically informed laboratory replications in order to reconstruct the actual practice of ancient alchemists, and it studies the texts and literary forms in which this practice was conceptualized and transmitted. It proposes new models for textual criticism in order to capture the fluidity of the transmission of ancient alchemical writings. Leer más “AlchemEast proyect.”